Médias chrétiens : mais pourquoi donc les gens donnent-ils ?

Jusqu’à aujourd’hui, plusieurs sources de financement …
Le financement des médias gratuits comme la radio et la télévision sont regroupés en plusieurs catégories.

  • La publicité qui finance les radios et télévisions commerciales
  • Les aides de l’Etat qui subventionnent la radiotélévision publique et les radios associatives.
  • Les dons qui aident la majorité des médias chrétiens. La chaîne KTO est financée par des dons à 90%.

Les radios FM chrétiennes dépendent des dons pour exister et poursuivre leur activité.
Les radios FM chrétiennes peuvent bénéficier de ces trois sortes de financement. Pour elles, les dons arrivent en deuxième position après la subvention de l’Etat.
Pour les webradios et les télévisions, les dons sont la principale source de financement. La publicité constituant  seulement un appoint. Les aides étatiques sont inexistantes.

  • Si la publicité est imposée sans l’accord de l’auditeur et si les prélèvements publics sont obligatoires au vu de la loi, les dons restent libres et sont récoltés sans contrainte.
  • Radio et télévision sont «exigeants » en talents, financements, partenariats… Ces médias engagent de nombreuses personnes, de nombreuses et nouvelles compétences, des besoins en formation, un renouvellement des moyens techniques….

K.PollackMais pourquoi les gens donnent-ils?
Voici une réflexion tirée de l’enseignement du MOOC : « Développer une radio chrétienne ».

 

 

  • Ils donnent par obéissance à Dieu. Dieu demande à ses enfants de manifester son caractère. Il est lui-même le grand donateur. « Et il a fait des dons aux hommes. » Éphésiens 4:8
  • Ils donnent par amour et consécration. L’amour est la principale motivation pour le don. Le fait d’avoir mis à part sa vie pour servir Dieu nous insiste à participer à son œuvre.
  • Ils donnent par conviction personnelle, parce qu’ils croient à la personne, à la cause ou au projet qui leur est proposé.
  • Ils donnent parce qu’ils voient les besoins des autres. Plus une personne est proche de Dieu et met en pratique sa parole, plus elle voit les besoins de ceux qui l’entourent.
  • « Aimer son prochain comme soi-même » les incite à donner. Il y a d’énormes besoins. «Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire …» (Mat. 25:35). 
  • Ils donnent pour participer à quelque chose de plus grand. L’annonce de l’Evangile plus large que leur entourage personnel.
  • Ils donnent parce qu’ils veulent accomplir avec d’autres, ce qu’ils ne pourraient pas faire tous seuls.
  • Ils donnent parce qu’ils vous font confiance. Ils savent que les dons seront bien utilisés.
  • Ils donnent parce qu’ils sont persuadés que la bénédiction de Dieu est attachée à un cœur sincère et généreux.

Communiquer son cœur et sa vision, c’est vital.

  • Partagez votre vision et votre cœur avec eux. Souvent.
  • N’hésitez pas à présenter votre vision et votre œuvre sous divers angles.
  • Ouvrez votre cœur. Soyez à l’écoute de vos donateurs actuels, partager vos difficultés et aussi vos joies avec eux. Soyez clairs, enthousiastes et authentiques. Ne méprisez pas les « petits donateurs ». Manifestez-leur reconnaissance et loyauté.

«Tous ceux qui furent entraînés par le cœur et animés de bonne volonté vinrent et apportèrent une offrande à l’Eternel pour l’œuvre de la tente d’assignation, pour tout son service, et pour les vêtements sacrés» (Exode 35:21)

Il est temps de changer

Je n aime pasAprès avoir fait de grands efforts pour bâtir une association ou une radio qui touche son public, nous tombons dans la routine. Après plusieurs années, l’enthousiasme des débuts manque. Nous faisons les choses automatiquement sans nous remettre en cause.

Selon le proverbe 24 : 33 :  » Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, un peu croiser les mains pour dormir!… Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, et la disette, comme un homme en armes.  »

Je suis témoin dans ma vie personnelle comme dans le domaine radiophonique que l’assouplissement peut conduire à une crise qui peut être mortelle.

Alors réveillons-nous et préparons le changement, car d’après Churchill : « Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge »

Victoire avec Churchill

Victoire avec Churchill

Le changement n’est pas naturel. Il faut y réfléchir, anticiper, préparer l’équipe à prendre tel ou tel virage. Sinon, tout le monde le subira dans la douleur, avec des secousses violentes. Autant décider le changement pour mieux l’organiser à sa manière.

– Faites la liste de vos capacités : Qui êtes-vous ? Qu’avez-vous à votre portée ?
– Examinez vos objectifs : Où voulez-vous allez ? Quel public voulez-vous toucher ?
– Prenez des conseils :  » Quand la prudence fait défaut, le peuple tombe; et le salut est dans le grand nombre des conseillers. » prov. 11 :14
– Tenez compte de votre environnement : Qui veut marcher avec moi ?
– Prévoyez un plan d’action réaliste. Comment allez-vous changer ?

Tout changement prend du temps et si nous sommes obligés de le faire pied du mur, il va y avoir de la casse. Pour changer une simple habitude, il faut 6 à 8 semaines. Il est normal de compter plusieurs mois pour qu’un changement soit accepté par tous, mise en œuvre et qu’il porte du fruit.

Il est quelquefois trop tard pour une nouvelle direction lorsqu’il n’y a plus d’échappatoire ou que la pente descendante est trop abrupte. Ce fut la cause de la disparition de certaines radios et associations.

Alors, travaillons au changement maintenant car comme le dit Héraclite « Rien n’est permanent sauf le changement« .

Couverture radio Tower

Média Quelle Vision

Média quelle visionNous vivons dans un monde où les médias sont partout. Leur essor a bel et bien transformé nos loisirs, notre accès aux connaissances et nos rapports sociaux. Avec le développement de la radio, de la télévision puis d’Internet, l’information circule instantanément et partout. Au regard de ces enjeux tant individuels que collectifs, comment choisir entre un usage épanouissant des médias et des habitudes qui peuvent, à terme, se révéler nuisibles pour soi et pour ses relations sociales ? Comment profiter de ce qu’ils apportent de meilleur en évitant certains pièges comme la désinformation, le divertissement avilissant, l’influence d’une culture qui privilégie la consommation et la vie par procuration ? Pour faire le point sur ces questions, deux auteurs travaillant eux-mêmes dans les médias. Un ouvrage bien documenté qui complète la collection « Question suivante » co-éditée avec les GBU, et des clés qui aideront à comprendre les mécanismes et les fondements de la machine médiatique pour mieux vivre sa foi dans un monde moderne

 

Commander Médias quelle tele vision ? de Lechot Pierre & Stamp Alain

Et pourquoi ne pas faire un podcast

Un podcast est un peu comme une radio, on fait des enregistrements et on les diffuse sur le web. L’avantage par rapport à une webradio c’est qu’il n’y a pas besoin d’un serveur streaming. Un simple serveur web fait l’affaire.

Voici ici quelques raisons qui pourrait vous motiver pour commencer ou poursuivre un podcast :

 

1. Un podcast est un moyen d’être connecté sans être présent

Le podcast permet par exemple d’écouter la prédication par des personnes qui n’étaient pas présente.

2. Cela permet d’augmenter l’influence de l’évangile

L’influence ne dépend pas du nombre de personne présente dans la salle mais du nombre de personnes qui peuvent écouter la prédication ou l’enseignement par la suite.

3. Un podcast amène votre message là ou vous ne pourrez pas aller.

De la même façon qu’un livre reste car on peut le relire, un podcast a aussi vocation à durer et à aller partout.

4. Un podcast a un potentiel énorme

Si l’apôtre Paul était de notre génération il utiliserait internet et les technology de l’information pour propager son message.

5. Un podcast est facile à faire

Si vous avez un moyen d’enregistrer ou si votre église à une sono, vous pouvez faire un podcast. Cela peut être les prédications de l’église ou tout autre chose.

Enregistrements du DNJ 3

DNJ 3

En mai 2012, le DNJ3 s’est tenu à Valence devant plus de 3000 jeunes. Sur le thème général « A toi de le dire », les organisateurs voulaient interpeller chacun à prendre ses responsabilités pour ne pas se taire et raconter autour de soi, ce que Dieu fait aujourd’hui dans les vies.

Radio Evangile met à disposition des radios qui en feront la demande pour diffusion sur leur antenne, les enregistrements réalisés lors des 3 jours, du 26 au 28 mai à Valence.

4 messages pour la jeunesse donnés par:

Gilmer Roman
René Delattre
Luc Dumont
Franck Alexandre

Quelques extraits sont à écouter ici

Contactez-nous pour connaitre les modalités de diffusion

Peut-on éduquer sans risques?

Peut on eduquer sans risque

Radio Evangile met à disposition des radios qui en feront la demande pour diffusion sur leur antenne, les enregistrements réalisés lors de la journée organisée le 10 mai 2012 par la Fédération de l’Entraide Protestante sur le thème: « Peut-on éduquer sans risques? »

  1. La prise de risque chez l’adolescent – David Le Breton
  2. Le risque dans l’accompagnement thérapeutique – Docteur Marcel Sassolas
  3. Le risque dans la Bible – Antoine Nouis
  4. Le risque dans le lien institutionnel – Georges Gaillard
  5. Le risque dans les pratiques du secteur de la protection de l’enfance – François-Xavier Fénérol
  6. Témoignages – Débats et Conclusion

Contactez Radio Evangile pour connaitre les modalités de diffusion

D’autres enregistrements de la FEP sont à retrouver directement ici.

Pour l’évangile, la radio est un meilleur média que le télévision

Réaction trouvé sur internet au « hazard » voici une traduction

Les gents pensait que la télévision allait remplacer la radio mais ne prenait pas en compte que la télé est un média complétement différent.

« Les gens voient des images fugaces, a-t-il expliqué. Je vais avoir des gens qui viennent vers moi pour me dire, ‘Oh, je vous ai vu à la télévision.  » Ils vont me raconter le spectacle et je vais dire: «Qu’est ce que j’ai-je dit? – Mais ils ne s’en souviennent plus. Personne ne vient à moi pour me dire que le sujet principal leur a parlé.
Lire l’article en anglais

Ma réflexion personnelle. Pourquoi comparer les deux médias radio et télévision en terme de supériorité ou d’infériorité.  Peut on dire que la radio est meilleur ou que la télé est meilleur ? Chaque média a sa spécificité et leurs forces. La radio etait un média plus souple. On disait aussi que la télévision avait un impact important. En regardant la télévision généralement on ne fait que cela. Quand on écoute la radio on peut avoir une activité. J’imagine difficilement une télévision en voiture pour le conducteur.

Et vous qu’en pensez vous ?